Quatrième jour de la formation

Le quatrième jour de la formation s’était sur  les diversités des approches et anesthésie. L’activité a commencé par le Dr MOSSOLO, qui a parlé sur la Gestion de la douleur par l’anesthésie qui s’exécute avec certains principes généraux et préparation des patients : La préparation du théâtre pour renforcer la sécurité des médicaments contrôlés Agents anesthésiques qui sont des substances anesthésiques sont contrôlés au niveau international Anesthésie générale avec respiration spont...
Read More

Troisième jour de la formation

Les principes des base pour maitriser la douleur, l’angle des soins infirmiers, et l’analgésique opiacés et non opiacés (principes d’utilisation) exploité ce matin par Mr Anselme MUBENESHAYI et la chaine de d’approvisionnement ; médicament contrôlés/ médicament psychotropes dans la Gestion des troubles mentaux neurologiques et liés à l’utilisation de substances par le professeur WILSON ACUDA de l’Ouganda.
Read More

Deuxième jours de la formation KISANTU

Le soins palliatifs et concept ; les enjeux d’une équipe mobile de soins, culture et démarche palliative, présenté par Dr Guelord et madame Ruth (point focal EMOSPA N’DJILI) suivi de Dr Héritier ITITINI Qui a démontré comment évalué et traité la douleur pédiatrique puis Mr Leddy MOBILIKA qui nous a parlé aussi de la Gestion de la douleur dans le contexte COVID EBOLA cas Clinique. Tel ont été les thématiques développé en deuxième journée de la formation. Bravo à toute l’équipe d’organisation ...
Read More

Déjà à KISANTU pour la formation sur la gestion de la douleur

première journée de la formation de professionnel de la santé de Kisantu sur la Gestion de la douleur                                                                                          Outre la présentation de pallia comme structure, par Me Alain KABEMBA, les apprenant ont été formé sur la présentation des médicaments contrôlés par Mr Christopher de l’Ouganda, le concept douleur totale, la souffrance globale du patient, le Principe de base pour maitriser la douleur, la souffrance des fa...
Read More

premier jour de la formation en soins palliatifs Pédiatrique à KALEMBELEMBE

 Outre la présentation de pallia comme structure, par le coordonnateur du programme. Me Alain KABEMBA, les apprenant ont été formé sur le concept et l’historique des soins palliatifs ; la généralité sur la douleur par le Dr MAKASSI Sampert et Mr Antoine KAMUNGA Coordonnateur Médical de Pallia Familli. Il s’en est suivie du partage d’expérience de l’équipe mobile des cliniques universitaires de Kinshasa et l’hôpital général de référence de N’djili respectivement Madame Emilie MBOLO et Ruth MAT...
Read More

Renforcement de capacité de la nouvelle équipe mobile en soins palliatifs à l’hôpital de kalembelembe

Docteur en psychologie, a travaillé a l’hôpital de Bourg en France a l'équipe mobile de soins palliatifs pendant 15 ans, formateur indépendant et travail aussi dans le service de santé du personnel aux Hôpitaux Universitaires de Genève Isabelle AURAY docteur en psychologie, bientôt à Kinshasa. Pour le renforcement de capacité de la nouvelle équipe Mobile Soins Palliatifs Pédiatrique. Pallia Familli souhaite la bienvenue au docteur Isabelle ainsi qu'aux autres experts, en Soins palliatifs qui v...
Read More

PALLIA FAMILLI ET LA LUTTE CONTRE LE CANCER Quel Rôle en amont et en avale

Pallia familli, dans sa mission de la prise en charge et de l’accompagnement des malades et famille atteints des pathologies chroniques et évolutives, rencontre plusieurs cas des cancers en l’occurrence celui de ; du col a un stade très avancé. Les professionnels assistent à cette situation impuissamment, ils se contentent de l’accompagnement pour une meilleure qualité de vie en fin de vie. Des études et réflexions profondes ont été mené par les équipes mobiles d’accompagnement, et les constats ...
Read More

Fin de vie et tabou d’une vie Ce que l’on sait mais que l’on ne sait dire, Expérience de Kinshasa.

réunion du staff EMASP CUK La mort prématurée d’un enfant dans le contexte africain en général et à Kinshasa en particulier est contre nature, au lieu d’être vécue comme une fatalité acceptée, elle est prise comme un scandale et une injustice perçus par les familles et parfois même par certains professionnels de la santé mal formés, et cela constitue un tabou pour  les familles ainsi que pour les professionnels. Il s’agit ici d’une chose que l’on sait ; donc la fin de vie diagnostiquée chez ...
Read More